Un évènement à souligner : la commémoration du second centenaire des palmes académiques

L’AMOPA, qui tient fermement le flambeau de la mémoire (*) a alerté toutes ses sections pour qu’elles rappellent, par un geste précis, que l’institution des palmes académiques est une vieille dame respectable. La période fortement recommandée était la seconde quinzaine de mars. L’AMOPA 31 s’est conformée à ces instructions.

Le président René JAVELAS a convaincu notre inspecteur d’académie, Mr BAGLAN, de donner à la salle de la rotonde de son établissement, le nom de « salle de l’Ordre des palmes académiques ». L’inauguration a été fixée au mercredi 19 mars 2008. La MGEN, le Crédit mutuel « enseignant », la MAE, l’association de solidarité laïque, nous ont apporté leur aide financière, ce qui a permis de réaliser une après-midi d’une part gratuite, d’autre part marquée par une étape gastronomique sur laquelle nous reviendrons (*).

 

A 17 heures, la salle de la rotonde est comble : s’y pressent nos adhérents inscrits, les personnes invitées par l’inspection académiques ou par l’AMOPA 31, le bureau de notre section. Mr BAGLAN, appelé à Paris par le ministre, est remplacé par son adjoint, Mr SUPERVIELLE, qui accueille les participants. René JAVELAS remercie ensuite les personnalités présentes, en particulier le colonel René COSTE, représentant l’Ordre de la légion d’honneur, et Mr Gérard ELBAZ, vice-président national, représentant l’Ordre national du mérite. Il fait ensuite un historique très complet et très original des palmes, en s’accompagnant de nombreuses diapositives. Il reprend là sa place de professeur pédagogue et enthousiaste . Il est chaleureusement applaudi. Vous trouverez plus loin les notes prises au fil de sa conférence.

Arrive ensuite le moment, très attendu, de dévoiler la plaque transformant la salle en « salle de l’Ordre des palmes académiques ». On songe avec plaisir que tous les participants aux réunions de l’inspection académique défileront devant cette plaque, qui rappelle l’excellente santé d’une bicentenaire…

Conformément aux traditions du Sud-ouest, on passe à la gastronomie, en dégustant un gâteau, délicieux et inédit, spécialement conçu pour cette occasion par Mr TOULOUSY, meilleur ouvrier de France, ancien chef du restaurant « Les jardins de l ‘Opéra ». Pour étancher sa soif, on dispose d’un excellent vin blanc moelleux du Frontonnais, baptisé « cuvée des palmes académiques, AMOPA 31 » (merci, Alain !). Tout cela se trouve dans un décor de bouquets de violettes, offerts par Mme VIE, que les sociétaires de l’AMOPA 31 connaissent bien.

Il serait quasi-criminel de passer sous silence la mini-exposition disposée le long des murs de la salle, dans les vitrines aimablement prêtées par le service des archives de la ville de Toulouse. Nous remercions vivement Mr François BORDES. Cette exposition a le mérite d’illustrer parfaitement les propos de René JAVELAS. On y découvre – entre autres - plusieurs médailles des instituteurs, dont l’une reproduite en terre cuite, des décorations, des palmes en céramique, des affiches commémoratives (citons Mmes GARRIGUES, SENAC, LELTE), des tee-shirts décorés du sigle AMOPA 31 (Mme LELTE), des diplômes de diverses époques, et même une robe d’inspecteur d’académie, parfaitement conservée dans les archives de l’établissement.

Daniel BLANC Secrétaire de l'AMOPA 31.

(*) – Quel style !


Calendrier

L'événement