Hommage à François Duplan

President francois DuplanC’est avec une grande tristesse que j’accomplis ici, aujourd’hui, mon devoir de Président de la section de la Haute-Garonne de l’AMOPA.

Notre Président national, Michel BERTHET, m’a demandé de le représenter en cette circonstance douloureuse et s’associe pleinement à la peine qui est celle de sa famille et de tous les amopaliens.

François DUPLAN a été un grand serviteur de l’état et de l’éducation nationale en particulier. Sa brillante carrière montre à l’évidence son engagement.

Comme nous l’avons bien compris, c’est dans le Gers  que François DUPLAN a débuté sa carrière d’enseignant. Très rapidement agrégé de lettres classiques il va laisser à AUCH un excellent souvenir parmi ses élèves. Mais, grand amoureux de la langue française, il voudra la défendre à l’étranger : Il sera successivement proviseur du lycée français de Phnom-Penh puis du lycée franco-japonais de Tokyo.  De retour en France il exercera pendant 20 ans en tant qu’Inspecteur d’Académie à Nantes, Saint-Etienne, Toulouse et Bordeaux. Il terminera sa carrière dans les fonctions d’Inspecteur général.

Mais en tant qu’amopaliens, nous n’oublierons pas que dans ce domaine François DUPLAN, commandeur dans l’Ordre des Palmes académiques, a également beaucoup donné.

Lors de son passage à Saint Etienne où il a connu Michel BERTHET, il a été chargé par le Président Jacques TREFFEL dont il était proche, du redémarrage de la section départementale de l’AMOPA. 

Nommé Inspecteur d’Académie à Toulouse, il a succédé à notre première Présidente Madame FAVAREL et  pendant 4 ans, de 1983 à 1987, il a présidé aux destinées de notre section de la Haute-Garonne. Comme il l’a dit lui même à l’occasion de sa prise de fonction « dans le seul souci de défendre et d’honorer les Palmes Académiques, seul ordre spécifique qui récompense les membres de l’enseignement pour leur dévouement à la grande cause de l’’éducation nationale »

Nommé à Bordeaux, il a récidivé en présidant la section de Gironde. Avec cette section, en 1993, il organisait le congrès international de l’AMOPA à Bordeaux.

Nous savons tous qu’au delà d’une remarquable carrière c’est aussi dans le bénévolat que François DUPLAN a mis tout son cœur, sa volonté, sa ténacité et son savoir. D’autres sans doute après moi évoqueront les autres engagements tout aussi remarquables de François DUPLAN.

Homme d’action, homme engagé, homme cultivé, François DUPLAN était aussi, pour ceux qui le connaissaient bien, un épicurien à la fois amoureux de culture française, de grande musique et de bel canto mais aussi de pêche à la ligne et surtout nous n’oublierons pas que, pour lui, toutes les occasions étaient bonnes pour rédiger quelques vers. Nous regretterons ces moments délicieux où, avec humour, il nous distillait ses dernières envolées poétiques.

Mais en ce jour de grande tristesse, je ne saurais oublier une autre amopalienne, commandeur des Palmes académiques comme lui, toujours présente et attentive auprès de son époux. A Monique, je veux dire toute l’estime et l’amitié que nous lui portons. Nous souhaitons que son appartenance à la grande famille amopalienne l’aide à surmonter cette épreuve difficile. Qu‘elle sache qu’elle sera toujours la bienvenue parmi nous.

Au nom de l’AMOPA toute entière, à elle et à sa famille, nous présentons nos plus sincères condoléances.

Michel Carrier


Calendrier

L'événement