Promotion du 1er janvier 2017

Cérémonie de remise de décorations dans l’ordre des Palmes Académiques
Par M. Le Préfet de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

23 février 2017

Allocution de Michel CARRIER, Président de l’AMOPA 31,

palmes1Monsieur le Préfet, Madame la Rectrice, mon Général, Monseigneur, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, Monsieur le Président de la SMLH, Monsieur le Président des Médaillés militaires, Monsieur le Président de l’ANMONM, Monsieur le Président de l’AMOMA, mesdames, messieurs, chers collègues, élèves et étudiants de nos établissements scolaires et universitaires.

Pour la deuxième fois cette année, Monsieur le Préfet de notre Grande Région d’Occitanie, Préfet de la Haute-Garonne, nous reçoit dans ce magnifique Hôtel de la Préfecture pour remettre les insignes de l’Ordre des Palmes académiques aux heureux nommés et promus du 11 janvier 2017.

Au nom de tous les membres de l’Ordre des Palmes académiques, je tiens particulièrement à le remercier pour cette marque de reconnaissance. Il est vrai que les Palmes académiques sont attribuées deux fois par an et que si la promotion de juillet est appelée promotion du Recteur, celle de janvier est dite promotion du Préfet.

Je ne manquerai pas de remercier également madame la Rectrice pour sa présence qui marque tout l’intérêt qu’elle porte aux Palmes académiques dont elle est, au nom du ministère de l’Education nationale, la plus haute représentante dans l’Académie.

Je souhaite également remercier les responsables et les personnels des établissements d’enseignement qui, malgré les vacances scolaires, ont très rapidement répondu présent pour cette cérémonie. Dans le péristyle de la Préfecture, chacun d’entre vous a pu admirer les clichés des lauréats des concours photographiques 2016 organisés par l’AMOPA. Beaucoup de ces lauréats sont ici présents et je souhaite les féliciter encore une fois.

Mais nous sommes ici aujourd’hui pour une remise de distinctions dans l’Ordre des Palmes académiques à celles et ceux qui ont été nommés ou promus par décret du 11 janvier 2017.

palmes3L’attribution des Palmes académiques est la reconnaissance au plus haut niveau de l’état des qualités, de l’engagement exceptionnel, des mérites éminents dont les récipiendaires ont fait preuve au service de l’éducation et de la culture française.   Pour cet engagement, pour les valeurs républicaines correspondantes, je tiens à les féliciter personnellement.

Chacun d’entre vous connait l’Ordre des Palmes académiques mais je pense qu’il est toujours bon de faire œuvre de pédagogie, particulièrement pour notre jeunesse ici présente, en rappelant brièvement l’historique des Palmes académiques.

C’est Napoléon Ier,  Empereur des Français organisant par décret du 17 mars 1808 l’université impériale, qui institue « Les Palmes universitaires ». Il est bon de rappeler que l’université impériale recouvre les écoles élémentaires, les collèges, jusqu’aux universités. Les Palmes universitaires sont alors cousues sur la toge du professeur et réservées aux plus hautes autorités universitaires marquant plus l’éminence de la fonction que la reconnaissance aux services rendus.

Le décret du 9 décembre 1850, sous la deuxième république, transforme les « Palmes universitaires en « Palmes académiques » autorisant leur attribution aux instituteurs et aux membres de l’enseignement privé qui en étaient exclus.

Napoléon III par un décret du 7 avril 1866 fit des Palmes académiques une décoration officielle pouvant se détacher du costume et se joindre aux insignes des autres Ordres.

Sous la présidence de René COTY, par décret du 4 octobre 1955 les Palmes académiques deviennent un Ordre avec 3 grades : Chevalier, Officier et Commandeur.

Les 3 dates essentielles, 1808, 1866 et 1955 sont gravées au revers de la médaille de l’AMOPA. Elle porte à l'avers une formule empruntée au philosophe grec Héraclite "le soleil est nouveau tous les jours", devenue en quelque sorte la devise de notre Association mettant en exergue cette pensée philosophique : Rien dans le monde entier ne demeure un seul instant identique à soi-même.

Même si elles reconnaissent, comme je viens de le dire, les mérites exceptionnels au service de l’éducation, et si elles honorent ceux qui les reçoivent, les Palmes académiques ne sont pas une fin en soi. Elles sont au contraire une nouvelle obligation dans le respect des valeurs qui fondent l’action de l‘école républicaine, dans l’exemple permanent qui doit être donné à notre jeunesse et dans l’exigence de qualité de tout éducateur digne de ce nom.

palmes4L’association des membres de l’Ordre des Palmes académiques comprend environ 23000 membres. La section de la Haute-Garonne, une des plus importantes de France, en compte 650.

En quelques mots il est important aujourd’hui que je vous présente l’action de notre section de l’AMOPA car, que seraient les Palmes académiques, hors le petit ruban violet accroché au costume,  sans le bras séculier que représentent tous les jours, sur le terrain, les adhérents de l’AMOPA ?

Le rayonnement des Palmes académiques est l’objectif premier de notre association.

Il n’est pas étonnant, compte tenue de nos gènes éducatifs, que les actions vers la jeunesse soient au premier rang de nos préoccupations.

Quelles que soient ces actions, elles s’adressent à tout le territoire du département, à tous les nivaux d’enseignement, aux quartiers défavorisés comme aux autres, aux établissements recevant des enfants handicapés, aux ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire à l’école), aux écoles élémentaires, aux collèges, aux lycées et sont initiées en collaboration avec l’Inspection académique que je remercie pour son soutien.

Je ne détaillerai pas ici l’ensemble de ces actions mais il faut savoir qu’à travers la défense et la promotion de la langue et de la culture française elles permettent à tous les jeunes qui y participent de se confronter aux valeurs républicaines et éducatives : apprentissage des savoirs, goût du travail et de l’effort, amour du devoir bien fait, émulation et dépassement de soi, esprit d’entreprendre (voire d’entreprise pour les concours d’enseignement technique en collaboration avec l’AFDET), le tout dans un respect des libertés de chacun, de l’égalité des chances mais aussi de fraternité.

La récompense vient couronner ces efforts et cet apprentissage lors d’une remise des prix solennelle qui est de plus en plus appréciée puisque la salle du Sénéchal (220 places), beaucoup trop petite, sera remplacée cette année par un grand amphithéâtre de l’INSA.

L’AMOPA mène également des actions de solidarité pour des jeunes défavorisés telles que bourses, don du livre, etc...

Dès le 17 mars 2016, au lycée Raymond Naves, à l’initiative de Monsieur le préfet, nous avons participé au premier rassemblement des Ordres républicains. Depuis, avec les sections départementales de la SMLH, des médaillés militaires, de l’ANMONM et de l’AMOMA, nous avons établi une charte de rassemblement et d’objectifs dite « Charte de rassemblement des Ordres républicains ». Cette charte signé avec Monsieur le Préfet lors du forum des Ordres républicains le 29 novembre 2016, doit nous permettre de développer en complémentarité nos actions vers la jeunesse.

L’Ordre des Palmes académiques qui accueille chaque année de nouveaux membres tous remarquables, doit porter haut les couleurs de l’éducation, de la culture et de la jeunesse. En rejoignant l’AMOPA vous participerez avec efficacité à cet objectif.

palmes2Parodiant Romain GARY qui a écrit : « La culture n'a absolument aucun sens si elle n'est pas un engagement absolu à changer la vie des hommes » je terminerai en disant :

« Notre décoration n’a absolument aucun sens si elle n’est pas un engagement absolu à éduquer la jeunesse dans les valeurs de la République qui cimentent notre société ».

Pour commander des photos suivre ce lien : ici


Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

L'événement