La Conférence extravagante du 2 février 2010

de Pierre CLEITMAN

 

L’AMOUR PLATONIQUE DANS LES TRAINS

 

 

 

Cette manifestation, initiée par l’AMOPA 31, a bénéficié pour sa réalisation, du soutien financier et logistique de la Commission Culture de l’INSA. Que cette dernière, en la personne de son Président, Jean-Pierre Ulmet, en soit vivement remerciée.

Elle s’est déroulée en soirée dans l’Amphithéâtre Fourier de l’INSA, sur le Campus de Rangueil, en présence d’un auditoire largement estudiantin.

Avant toute chose, il importe de préciser la notion de conférence extravagante, dont, à juste titre, Pierre Cleitman revendique la paternité. C’est le mariage de la fantaisie et du sérieux qui associe avec brio l’érudition à la farce, met à contribution les jeux de mots, les lapsus et les associations d’idées les plus inattendues. La présente prestation n’a pas échappé à ce profil ; elle se situe aux confins du One Man Show humoristique et de la conférence traditionnelle..

Quelques lignes sur cet auteur-interprète que j’eus le bonheur de connaître dans une autre prestation au thème tout aussi insolite L’esprit du labyrinthe dans le capuccino européen…

 La conférence des « mercredis de l’AMOPA » du 2 décembre 2009,

par

Progreso  MARIN, écrivain, poète

 

L’EXIL REPUBLICAIN ESPAGNOL ET LES ENJEUX MEMORIELS ACTUELS

Dans les années qui suivirent l’exode de 1939, plus de 15.000 Espagnols s’installèrent à Toulouse.

En cette année de commémoration du 70ème anniversaire de cet exil (la Retirada), diverses manifestations ont tout naturellement célébré cet évènement douloureux de l’histoire de l’Espagne. Il nous est apparu opportun d’évoquer cette page d’histoire dans le cadre des mercredis de l’AMOPA 31 dans l’habituel Amphithéâtre du Sénéchal..

Il ne s’agissait pas de retracer une nouvelle fois l’enchaînement chronologique des évènements qui conduisirent à cette déchirure profonde. Nous recherchions plutôt, à travers les témoignages de ceux qui vécurent ce drame, une restitution de leurs états d’âme, de leurs aspirations ou déceptions et l’expression des enjeux mémoriels actuels en Espagne ; en bref, la ré-appropriation de la mémoire historique face aux flux réactionnaires persistants.

Progreso MARIN était l’un de ceux qui, par ses origines, son engagement et la notoriété de ses écrits, était à même de répondre à cette attente.

Alimentation et prévention du cancer :

Peut-on prévenir certains cancers en mangeant mieux ?

 Conférence du 10 mars 2010

Par Denis Corpet,

Professeur de nutrition humaine et d’hygiène, Ecole nationale vétérinaire Toulouse

Directeur équipe « Aliment et cancer » de l’UMR INRA-ENVT xénobiotiques.

Dans les pays du tiers-Monde on observe moins de cancers du sein ou du côlon que dans les pays riche, à âge égal. On pourrait supposer que les asiatiques ou les africains résisteraient mieux que nous à ces cancers, en raison d’un patrimoine génétique meilleur. Il n’en est rien, car quand les personnes de ces pays viennent habiter dans un pays riche, ils ont autant de cancers que nous, voire plus. C’est donc bien le mode de vie qui joue un rôle, en particulier l’alimentation. Notre façon de manger joue un grand rôle sur le risque de cancer. Comment le sait-on ? En comparant les cancers qu’ont les gens vivant dans différentes régions du monde. Que faut-il manger, ne pas manger ? Quelle alimentation favorise le cancer, ou en diminue les risques ? Il convient de faire la part entre ce que l’on sait, ce que l’on suppose et ce que l’on ignore encore.

 Dans le cadre des « mercredis de l’AMOPA », et de la commémoration du bicentenaire des palmes académiques, notre section a présenté le mercredi 19 novembre 2008 amphithéâtre du Sénéchal, une conférence de :

Patrick CABANEL

professeur d’histoire à l’université de Toulouse Le Mirail :

"le certificat d’études, ou le génie de la

République"

Le Professeur CabanelLes gradins de l’amphithéâtre du Sénéchal étaient peuplés par un public très motivé, qui a écouté avec la plus grande attention – après la présentation du conférencier par René JAVELAS – l’exposé à la fois érudit et très clair que leur a donné le grand spécialiste de ce diplôme, qui a marqué les générations de la troisième république, et du début de la quatrième.

Voici le résumé des propos de l’orateur :

 Cézanne en Provence. Les sites « cézanniens »

Conférence de Mme Odile FERRANDON

Salle du Sénéchal, le 16 janvier 2008

Les grands sites cézanniens, à savoir le Jas de Bouffand, les villages de l’Estaque et de Gardanne, Château noir et la carrière de Bibémus, l’atelier des Lauves, mettent en lumière les liens profonds qui existent entre Cézanne, son œuvre et son pays natal, la Provence, et le rôle essentiel que cette dernière a joué dans l’évolution de son art et la réalisation de son œuvre au tournant de la modernité.

Paul Cézanne naît à Aix-en-Provence le 19 janvier 1839 ; il y passe son enfance qui le marquera à jamais. Son enfance est marquée par la rencontre, au collège Bourbon, du jeune Emile Zola, élève chétif malmené par ses camarades et que Cézanne vient secourir. Pour le remercier, Zola lui offre un panier de pommes. Ce geste de Zola serait à l’origine du thème des pommes qu’il peindra tout au long de sa vie et plus particulièrement dans ses dernières années, dans de somptueuses natures mortes « purs objets de contemplation », dans lesquelles le peintre « transcende » le quotidien. Son enfance est heureuse ; il partage avec E. Zola et un autre collégien, J.B. Baille, plaisirs intellectuels et sportifs, excursions sur la montagne Sainte Victoire ou baignades dans l’Arc, qui seraient à l’origine de deux thèmes emblématiques de Cézanne : les baigneuses et la Sainte Victoire.

Calendrier

L'événement