LA COURSE A L'INNOVATION

Par Alain Boudet

Professeur émérite à l’université Paul Sabatier de Toulouse
Membre de l’Académie des Sciences (section Biologie intégrative) et
de l’Académie des Technologies
Président actuel de l’Académie des Sciences, Inscriptions et Belles-Lettres
de Toulouse.

  

innovationCinquante personnes ont assisté le mercredi 13 avril à la conférence d' A. Boudet sur la course à l'innovation. Le conférencier a commenté et analysé l'engouement actuel pour l'innovation et cette nouvelle "religion" qui semble en découler. En effet, le terme innovation est omniprésent dans le discours ambiant : nécessité d'innovation pour notre compétitivité, mesures en faveur de l'innovation, champions et prix de l'innovation, etc.

LA LAÏCITÉ DANS TOUS SES ÉTATS

Par Georges Bringuier

Inspecteur de l’Education Nationale

Membre de l’Institut Charles Darwin International
Membre de l’association Fermat Sciences

  

laiciteCe sont 95 personnes qui ont assisté le 20 janvier 2016 à la conférence de Georges Bringuier intitulée « La laïcité dans tous les états ». Le conférencier en a rédigé le bref compte-rendu ci-dessous. Pendant plus d’une heure et demie, G. Bringuier a présenté toutes les facettes de ce qu’on entend par laïcité, en prenant appui sur les textes de lois établis depuis plus de deux siècles. Les échanges avec l’auditoire qui ont suivi l’exposé ont montré combien le sujet était difficile et d’actualité.

J.-B. Hiriart-Urruty


Du grand village à la métropole

Un demi-siècle d'urbanisme

par Robert MARCONIS
Professeur émérite de l'Universités à Toulouse II Jean Jaurès
Conférence du 26 mars 2014
compte rendu par René JAVELAS Vice président AMOPA 31

Robert Marconis est professeur émérite de l’Université Jean Jaurès de Toulouse (ex Université Toulouse II, Le Mirail). C’est un toulousain de Toulouse, né dans le quartier Saint Cyprien. Il a suivi les enseignements de l’Ecole Normale d’Instituteurs, puis de la Faculté des Lettres. 

Agrégé de géographie, il a exercé dans l’enseignement secondaire, puis il a préparé une thèse de Doctorat d’Etat soutenue en 1984. Nommé Professeur des Universités, il dirige des recherches dans plusieurs domaines dont celui de l’urbanisme. Auteur de très nombreuses publications et de nombreux ouvrages, c’est un spécialiste reconnu et son avis est toujours pertinent. Il est chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur et officier de l’Ordre des Palmes académiques.

Robert Marconis a présenté l’histoire de Toulouse, à partir de la seconde moitié du XXème siècle. « Grand village », ancrée dans son environnement rural, elle était restée en marge de la révolution industrielle du XIXème siècle. Il y avait bien eu l’épopée de l’aviation après la guerre de 1914-1918, mais le grand développement de l’industrie aéronautique et spatial sera pour plus tard.

Fermat l’énigmatique

par Claire Adélaïde Montiel

Cadre administratif (ancienne professeur de lettres)

Vice-présidente de « Sciences et Animation » de Midi-Pyrénées

fermat

 Ce sont 80 personnes qui ont assisté le 9 décembre 2015 à la conférence de Claire Adélaïde Montiel intitulée « P. Fermat l’énigmatique ». La conférencière en a rédigé le bref compte-rendu ci-dessous. Le lecteur pourra compléter sa connaissance de Fermat en consultant l’article de M. Spiesser sur le site de l'AMOPA31.

J.-B. Hiriart-Urruty

Les Cagots

par Jean-Jacques ROUCH
Conférence du 26 février 2014
compte rendu par Louis Galtie Vice président AMOPA 31

En mars 2012 notre confrère Jean-Jacques Rouch, commandeur des Palmes Académiques, a publié aux Editions Privat un roman historique « Jean le Cagot, Maudit en terre d’Oc ».Journaliste bien connu à la Dépêche du Midi, il nous avait déjà régalés par « Les yeux d’Izarn », « La Montreuse d’Ours de Manhattan » et d’autres ouvrages qui ont presque toujours un rapport avec les Pyrénées et particulièrement avec l’Ariège , pays de sa famille paternelle.

JJ ROUCH et la photo d'un dernier CagotCe mercredi 26 février, l’assistance est fournie salle du Sénéchal : c’est qu’il s’agit d’un sujet qui touche à l’identité même du peuple pyrénéen et à son imaginaire profond.

Dans un exposé synthétique et cependant en même temps très illustré, historiquement très fondé, Jean-Jacques Rouch nous présente une mémoire, parfois occultée ou refoulée, d’un groupe de véritables parias. En effet ce peuple maudit a vécu pendant des siècles, accusé de tous les maux et en premier lieu de porter la peste. 

Plus considérés comme des bêtes que comme des hommes, ces cagots réputés de plus petite taille que la moyenne , subsistaient à l’écart de tous. Appelés cagots, capots, gohetz, gafets, agotas en Navarre espagnole, gaoues, ladres,…ils ont subi cette exclusion dès 1300 et jusqu’au début du XXième siècle ; ils vivaient dans les vallées de l’Ariège, des Nestes, des Gaves, dans le Luchonnais, le Béarn, le Pays Basque.

Naître cagot, c’était le rester à vie ; interdiction  était faite de vivre dans les quartiers ordinaires, de marcher pieds nus, de posséder du bétail. Á l’église ces stigmatisés ne pouvaient entrer par la même porte que les fidèles et possédaient leur propre bénitier, le prêtre leur tendait même l’hostie au bout d’un bâton.

Côté métiers les cagots exerçaient des professions liées à la nature ; ils travaillaient le bois, le marbre, la pierre, ils étaient de très bons charpentiers, tonneliers et charrons. D’ailleurs le fastueux Gaston Phébus, comte de Foix, ne faisait réparer ses châteaux que par des cagots.

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
11
12
13
14
15
16
17
18
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

L'événement